Regroupe trois villages: GIGEAN, POUSSAN et MONTBAZIN
Père Bogdan LESKO, curé.

ANNONCES du 18 au 26 mai 2024

(Historique de l'agenda)


 

Maintenant la vie quotidienne et pastorale reprend son cours « normal » et nous pouvons nous rendre à la Messe dans nos églises. Néanmoins, je veux répondre à cet appel. Alors, je ferme le casier - « Les annonces quotidiennes du Père Bogdan » (prévu pour le temps du confinement) pour créer un autre qui portera le nom « Une graine de moutarde du P. Bogdan ».
Pourquoi ce nom ? Pour deux raison. Premièrement, en nous référant à la parabole de « la graine de moutarde », Jésus nous dit, que cette graine « est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre » (Mc 4, 30-32; Mt 13, 31-32). Jésus parle du règne de Dieu, nous le savons. Mais, pour moi, c’est aussi une belle image de la Parole de Dieu, qui est souvent inaperçue par nous, comme la graine de moutarde. Cependant une fois semée et bien accueillie, méditée, par la terre de notre vie, elle peut nous montrer son incroyable puissance, potentiel pour nous-même et pas seulement pour nous (également « les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre »).
 

Deuxièmement, quelquefois, ma réflexion, ne pourrait être que quelques phrases, ou un seul aspect de la Liturgie de la Parole du Dimanche. Soi-disant pas grand-chose, comme la graine de moutarde ; mais qui sait, peut-être cette graine minuscule vous aidera-t-elle à méditer la Parole de Dieu et votre propre vie ?
Cela dépend de mon agenda (les vacances, ce sont les vacances ! – vous comprenez – sourire). Cela dépend aussi de vos prières. Donc, n’hésitez pas à déranger l’Esprit Saint pour qu’Il m’inspire – sourire. Merci (- Dziękuję [djè-cou-yè]) d’avance.

P. S. Mes chers lecteurs vous pouvez constater qu’à ce jour j’ai fait les commentaires des évangiles dominicaux de toutes les années : A, B, C. Ne soyez donc pas étonnés si, à partir du 1er septembre 2023, vous trouvez durant les trois prochaines années liturgiques, des réflexions plutôt basées sur la première lecture et le psaume du dimanche. Car l’Ancien Testament est aussi notre patrimoine, la Bonne nouvelle des gens qui cherchent Dieu. Évidemment, peut-être cela ne sera pas une règle absolue, parce qu’avant tout, je dois me laisser guider par l’Esprit Saint – sourire.

Frère Bogdan

P.S. Vous pouvez vous inscrire (ci-dessous) sur ce casier pour recevoir automatiquement ma réflexion lorsqu’elle apparaîtra sur le site de notre Paroisse.