Regroupe trois villages: GIGEAN, POUSSAN et MONTBAZIN
Père Bogdan LESKO, curé.

Annonces du 14 au 25 décembre 2019

(Historique de l'agenda)

LA VENERATION DE LA SAINTE CROIX le 14 SEPTEMBRE se rattache aux solennités de la dédicace de la basilique de la Résurrection, érigée sur le tombeau du Christ (335). Mais elle s’insère en même temps dans un contexte biblique, qui en souligne l’importance ; « Le dixième jour du septième mois, dit le Seigneur, ce sera le jour du Grand Pardon » (Lv 23,27) le Yom Kippour.

« A partir du quinzième jour la fête des Tentes en l’honneur du Seigneur » (Lv 23,34). Salomon choisit cette fête pour célébrer la dédicace du Temple (1 R 8,2.25). Or on sait que la lettre aux Hébreux interprète le sacrifice du Christ en référence à la liturgie du jour du Grand Pardon (He 9,6-12), et que c’est au cours de la fête des Tentes que Jésus déclara : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi » (Jn 7,37).

Le Christ s’est offert sur la croix en sacrifice afin que par lui le monde soit sauvé. La croix est pour le peuple chrétien le signe de l’espérane du Royaume, que le peuple juif célèbre lors de la fête des Tentes. C’est dire de quelle lumière brille la Croix glorieuse de Jésus : objet de mépris, la Croix est devenue « notre fierté ». Si l’arbre planté au paradis originel a produit pour Adam un fruit de mort, l’arbre de la Croix a porté pour nous un fruit de vie, le Chrsit, en qui « nous avons le salut, la vie, la résurrection ». (SOURCE MAGNIFICAT n° 166 septembre 2006).