Regroupe trois villages: GIGEAN, POUSSAN et MONTBAZIN
Père Bogdan LESKO, curé.

ANNONCES DU 23 au 31 mars 2019

(Historique de l'agenda)

Depuis le début du Vie siècle, on vénère à JERUSALEM, près de la piscine de Bézatha, le lieu où serait née la Vierge Marie. C’est dans la Basilique de la Nativité-de-Marie, devenue au XIIe siècle l’église Sainte-Anne, que saint Jean de Damas a célébré le mystère de ce jour : « Venez, tous : avec allégresse fêtons la naissance de l’allégresse du monde entier ! Aujourd’hui, à partir de la nature terrestre, un ciel a été formé sur la terre. Aujourd’hui est pour le monde le commencement du salut. »

La liturgie fait écho à ces paroles. Si « le commencement du salut » tient, en propres termes, à la maternité de Marie, on peut dire que la naissance de l’immaculée Mère de Dieu a fait « lever sur le monde l’espérance et l’aurore du salut. Dès son apparition sur terre, Marie occupe une place privilégiée dans le dessein de Dieu ; elle est « la Vierge qui enfantera un fils », celle par qui doit venir « le Soleil de justice, le Christ notre Dieu ». C’est pourquoi « nous célébrons sa naissance dans la joie » et en attendons pour le monde « un surcroît de paix ». Les Eglises d’Orient chantent pareillement : « Ce jour est le prélude de la joie universelle. En ce jour se sont mis à souffler les vents annonciateurs du salut » (Liturgie byzantine).
(source MAGNIFICAT n°166 septembre 2006)