Regroupe trois villages: GIGEAN, POUSSAN et MONTBAZIN
Père Bogdan LESKO, curé.

ANNONCES DU 24 juillet au 8 aout 2021

(Historique de l'agenda)

LE PANIER DU Père Bogdan LESKO

Consultez le panier du Père Bogdan LESKO

panier du pere4709 consultations au total du panier.

Consulter tous les articles

Une graine de moutarde (Réflexions dominicales) du P. Bogdan LESKO

graine de moutarde1970 consultations au total.

Consulter tous les articles

LES CHANTS DE CHORALE

logo chants liturgiques

Recherche - Articles

bioethique

Alors que le projet de loi « bioéthique » revient pour la troisième fois au Parlement à partir du 1er juin, nous appelons à signer une pétition sur le site de l’Assemblée nationale, qui donc s’adresse aux députés.

Cette pétition leur demande d’examiner une proposition de loi visant à inscrire explicitement dans le droit français que les parents d’un enfant, c’est son père et sa mère. 

Le droit français, en effet, considère implicitement que les enfants ont un père et une mère, mais il est urgent de l’inscrire de manière explicite.

Or le projet de loi « bioéthique » utilise cette ambiguïté pour tenter de faire inscrire dans le code civil que les parents d’un enfant sont ceux qui l’ont désiré. Deux femmes pourraient donc être inscrites comme les « mères » d’un enfant (article 4 du projet de loi) que l’une d’elle aurait eu à l’aide d’une PMA (procréation médicalement assistée) avec don de gamètes masculins (article 1er). Des hommes seuls, ou des couples d’hommes, pourraient aussi être inscrits comme parent unique ou les « pères » d’un enfant obtenu d’une mère porteuse à l’étranger (article 4 bis). 

Cette pétition vise donc à protéger l’intérêt supérieur de l’enfant, celui-ci ayant éminemment besoin et droit, dans la mesure du possible, de connaître ses parents et d’être élevé par eux. Plus largement, elle défend la famille, celle-ci étant fondée sur la filiation. Comme le dit le philosophe Fabrice Hadjhadj, « la famille est le carrefour de la différence des sexes et de la différence des générations ». 

Si plus de 100.000 personnes signent cette pétition, un député sera nommé rapporteur et il devra proposera à ses collègues de la Commission des lois d’examiner cette proposition de loi, celle-ci remettant donc en question des aspects fondamentaux du projet de loi bioéthique.

En janvier dernier, la conférence des évêques de France avait appelé à jeûner afin de « demander la grâce de nous ouvrir les yeux à tous et d’être ensemble des artisans du respect de tous les êtres humains dès leur conception. » 

Nous ne savons pas si cet appel sera reconduit, mais nous nous permettons de vous solliciter pour nous aider à faire avancer cette pétition suffisamment haut pour obtenir son examen par les députés.

Nous serions très heureux de pouvoir échanger avec vous à ce sujet, de vive voix, par téléphone ou autrement. 

Nous souhaiterions notamment voir avec vous s’il serait possible de distribuer des tracts d’information lors des sorties de messe de votre paroisse et/ou si vous accepteriez d’informer vos paroissiens, en fin de messe, dans votre bulletin paroissial, ou autrement.

En vous remerciant d’avance de l’attention que vous accorderez à notre sollicitation, nous vous prions d’agréer l’expression de notre respect filial,

          Marie-Hélène 

          Responsable Départemental Adjoint 34

Proposition d'annonce en fin de messe/bulletin paroissial/site internet

Les parents d'un enfant, c'est son père et sa mère :

Pensez à signer la pétition sur le site de l’Assemblée nationale

RDV sur www.petition-assemblee.fr/

Le projet de loi « bioéthique », en cours d’examen au Parlement, vise à inventer des « parents » en inscrivant deux mères sur l’acte de naissance d’enfants nés de PMA et en effaçant sciemment leur père. Il est donc urgent de défendre l’enfant, la paternité et la maternité.

Si plus de 100.000 personnes signent cette pétition, un député sera nommé rapporteur et il devra proposer à ses collègues de la Commission des lois d’examiner cette proposition de loi, celle-ci remettant donc en question des aspects fondamentaux du projet de loi bioéthique.

Cette pétition a été lancée par les associations partenaires de Marchons Enfants.